Toujours avec un groupe de très bons skieurs, nous retournons skier dans la vallée de la Tinée. Malheureusement pour nous, le vent souffle encore fort et le risque avalanche est toujours de 4 sur 5. La plus grande prudence est donc toujours à l’ordre du jour.

Aujourd’hui nous serons seuls à faire la trace jusqu’à la Tête de Vinaigre. Même en choisissant un itinéraire judicieux, la trace n’évite pas certains passages dans des pentes à plus de 30°. Nous redoublons de prudence en adoptant un comportement adapté: surveillance et espacement entre les skieurs à la montée.

Plus haut, le terrain se couche et la trace devient plus fastidieuse à faire.

Chacun trace un bout de chemin…

La vue sur la pointe Giassin 2429 m est spectaculaire.

Petite pause au sommet de Vinaigre

La vue est bien dégagée et on voit en face: le Bonnet Carré, le Castel de la Tour, le Rocher des trois Evêques et la tête de l’Enchastraye 2954 m. et tout au fond La Tête de Moïse 3104 m.

En face de notre descente, nous constatons cette énorme plaque, partie de façon spontanée. Ainsi que plusieurs petites plaques, elles aussi parties seules. Cela nous met en alerte et confirme le risque d’avalanche très élevé en ce moment.

Nous choisissons tout de même de descendre versant Bonnette. Nous connaissons bien l’itinéraire de descente et décidons de mener une descente « intelligente »: espacement, surveillance, choix des pentes adapté.

Après un départ un peu exposé, nous gagnons la forêt du Bois Bandi.

Chacun profite à son tour de cette neige restée légère

Pas une trace aujourd’hui, le plaisir est pour nous

Arrivée sur le petit hameau du Pra qui prend le soleil maintenant.