Le lycée de la montagne de Valdeblore propose, en plus de apprentissages en filières générales, des formations aux métiers de la montagne.

Ainsi, dès la classe de Seconde, les élèves sélectionnés en section « montagne » bénéficient de journées ou demi-journées d’apprentissage sur le terrain. Ces temps de formation sont encadrés par des guides de haute montagne en partenariat avec les professeurs d’EPS du lycée.

En cette mi-janvier, le thème de la formation est le ski de randonnée.

L’objectif est d’apprendre aux élèves à se servir correctement du matériel de ski de randonnée, et de connaître les techniques de progression à la montée, skis aux pieds, et l’évolution en « toute neige » à la descente.

A cela s’ajoute évidemment, la formation à la sécurité hivernale, à savoir la recherche de victimes en avalanche à l’aide des DVA, pelle et sonde.

Le programme « ski de randonnée » est à la fois complexe et varié, mais l’enseignement se poursuit jusqu’à la classe de Terminale pour certains élèves. Cela laisse une belle marge de progression pour certains, et donne des bases solides pour les autres!

Avec les élèves de Seconde, on profite d’une belle après-midi pour sortir en ski de randonnée aux alentours de La Colmiane.

Pendant que certains s’entraînent à la recherche de victimes avec DVA, je m’occupe d’un petit groupe pour apprendre les techniques de « conversions » à la montée.

Puis on apprend à enlever correctement les peaux de phoque, tourner les fixation et serrer les chaussures avant de descendre.

On profite aussi de belles couleurs qui éclairent les sommets du Mercantour

Le lendemain, c’est au tour des élèves de Terminale section « moyenne montagne ». Pour certains, c’est leur deuxième sorties à ski de randonnée. Nous nous étions déjà initiés l’année dernière en montant au Col de Salèse.

Aujourd’hui, l’itinéraire choisi est plus conséquent: il y a 800 m de dénivelé à faire.

A la sortie du bois, le terrain devient plus raide; les élèves s’entraînent à tracer un itinéraire de montée adapté et à faire de « belles » conversions.

La météo est moins clémente que la veille, ce qui rend les conditions plus difficiles.

Pendant qu’un groupe d’élèves s’arrête sur le replat avec le professeur d’EPS, je continue vers le sommet avec les plus téméraires.

Les efforts sont mérités; nous sortons au-dessus des nuages et sommes accueillis par un rayon de soleil.

Nous ne tarderons pas ici: le reste du groupe nous attend un peu plus bas, et la neige s’annonce plutôt difficile à skier.

Dans ces conditions, nous skions prudemment: vitesse réduite et tout le monde à vue.

Pas facile de tourner dans cette neige ventée! Tout le monde se débrouille très bien (quelques chutes à la clé!) et nous gagnons le parking en milieu d’après-midi.