Dimanche 14 Février, pour ce jour de fête un peu spécial, avec Diana, Christophe et Jean-Michel, nous nous dirigeons au fond de la vallée de la Gordolasque, en direction du Capelet Inférieur 2419 m.

Ce matin c’est un froid glacial qui nous réveille: -10 degrés au parking et un démarrage par une piste enneigée tout à l’ombre.

Bien vite, nous passons côté « soleil » et de magnifiques paysages s’offrent à nous.

Il est tombé 5 cm de neige froide et légère la veille, ce qui donne un caractère bien hivernal à ce passage en forêt.

La vue se dégage en sortant sur le Serre de Clapeiruole

Rencontre avec ce chamois peu farouche qu’on surprend à lécher l’écorce des mélèzes.

Face à nous, l’objectif du jour: le Capelet Inférieur, 2419 m et juste à sa droite, le Capelet Supérieur, 2637 m.

Derrière nous, la vue sur la mer, le Cap d’Antibes, les Iles de Lerens est bien nette.

Vers 2200 m, un passage plus raide nous attend; c’est l’occasion de s’entraîner à la technique des conversions

Puis nous sortons sur ce petit replat juste sous le sommet; nous avons fait 780 m de dénivelé. Nous décidons de nous arrêter ici pour un petit pic nic.

L’équipe du jour au complet.

Vient ensuite le moment tant attendu…

C’est même un régal aujourd’hui: avec la neige fraîche et le températures froides, on profite de beaux virages sur petite poudreuse. Quelle chance!

Diana s’élance face à la Méditerranée, quel bonheur de skier dans le Mercantour!

Au retour, vers 1600 m, nous déchaussons les skis et avons 10 minutes de portage sur le bas de la forêt. Nous rechaussons au niveau de la piste pour finir skis aux pieds jusqu’à la voiture.

Une belle journée de ski de randonnée qui met en appétit pour le repas surprise qui attend chacun d’entre nous ce soir.