Ce mardi 16 Février, les conditions de neige ont encore bien évolué. Alors qu’on skiait sur neige poudreuse par -10 degrés le week-end dernier, on démarre la randonnée à ski avec 8 degrés ce matin.

L’objectif du jour est défini au cours de la montée à ski en fonction de la qualité de la neige que l’on trouvera ce matin. Au Col de Veillos, c’est le moment de décider…

Cédric étant un très bon skieur, nous choisissons de monter la raide croupe menant au sommet du Pépoiri.

Le regel est excellent, la neige est bien dure: nous jouons la sécurité et mettons les couteaux.

La conversion est toujours un moment délicat, surtout lorsque la neige est gelée. Cédric se concentre sur le choix de ses mouvements

Plus haut, la neige a bien « décaillé »: la trace de ski marque bien la neige ce qui est plus confortable pour nous

Premier sommet atteint ! Pépoiri 2674 m.

Il fait grand beau et nous sommes seuls

Première descente en versant sud: la neige vient juste de dégeler en surface. On trouve des conditions, printanières; c’est excellent !

Au Lac d’En Veillos, nous remettons les peaux de phoque pour notre deuxième montée, direction le Pétoumier.

Faute de neige, nous terminons l’ascension à pieds

Et voilà: second sommet atteint, Pétoumier 2604 m. Une petite pause bien méritée avant une belle seconde descente …

Avec le redoux, la neige est bien « revenue ». Nous optons donc pour la fameuse descente dans les « Roubines », versant sud du Pétoumier.

Le départ est raide: il faut s’appliquer et maîtriser sa vitesse, ne pas se laisser emporter par la pente

Cédric s’élance dans cette grande pente, vierge de traces et face la mer

C’est la grande classe avec cette neige douce à skier; les virages s’enchaînent facilement

L’arrivée à la cabane du berger marque la fin de cette grande et longue descente. Maintenant, il ne reste à plus qu’à se laisser glisser sur la route enneigée jusqu’à la voiture.