Fin Février, avec Greg, guide de haute montagne lui aussi, nous partons explorer le fond de la vallée de la Gordolasque à ski de randonnée.

Cet hiver, avec les accès détruits par la Tempête Alex du 2 octobre 2020, les approches à ski dans la Vésubie sont bien rallongées.

Pour aller au Gélas, 3143 m, point culminant du massif du Mercantour, l’accès se fait habituellement par le vallon de la Madone de Fenêtres. Cependant, avec les routes effondrées ou en cours de travaux, l’accès à ski peut aussi se faire depuis la vallée de la Gordolasque.

Avec le redoux en journée et le regel nocturne, l’équipement complet pour le ski de randonnée est nécessaire: couteaux, crampons, piolet, DVA…

Après avoir franchi le Mur des Italiens avec les couteaux sur les skis, nous débouchons rapidement au Lac de la Fous 2100 m.

Le Lac de la Fous vu de dessus.

Puis nous poursuivons notre chemin par des pentes raides en neige dure jusqu’au Lac Long

Le panorama en longeant le Lac long est magnifique

Au fond de ce cirque encaissé, nous skions sous l’oeil de la Malédie.

Au dessus des « Terrasses », la raideur de la pente et la neige dure nous obligent à finir cette portion à pieds.

Après cette longue approche à skis, arrivent enfin le Couloir Est du Gélas. Nous le remontons crampons aux pieds.

Un court passage « mixte »

Avant d’atteindre le sommet du Gélas! 3143 m et une vue à couper le souffle! Nos efforts sont largement récompensés

Vue sur la face Est de l’Argentera; le Mont Viso à droite

La qualité de la neige n’est pas exceptionnelle, mais suffisamment correcte pour skier le couloir Est. Virages sautés et concentration sont de rigueur tout de même

Nous descendons à skis jusqu’au Gias Cabret, histoire de prolonger cette belle journée d’hiver. En cherchant les pentes exposées plein Sud, on trouve de la neige bien revenue et plutôt douce à skier.

Dernière montée du jour: le Pas du Mont Colomb, 2548 m.

Puis une belle descente à skis en face Est, au pied du Caire Colomb

Sur le retour, des brumes nuageuses viennent accrocher les sommets de la Gordolasque. Il est tant de se laisser glisser jusqu’à la voiture. Au total, presque 2000 m de dénivelé, et du très beau ski de randonnée dans un Mercantour sauvage.