Mi avril, nous grimpons avec Marc, la très jolie voie du Péril Jaune, TD, 200 m, au Baou de Saint Jeannet.

La voie démarre sur la droite de la Grotte du Péril Jaune et suit des lignes évidentes de fissures que l’on repère facilement sur la marche d’approche.

La première longueur démarre pas un pas de 6a sur un rocher plus que patiné… mais la suite est très jolie

La seconde longueur en 5c: quelques pas physiques sur gros bacs au départ, puis on suit la ligne évidente de fissure, en légère ascendance à droite.

Marc se régale à grimper sur ce rocher bien sculpté

On fait relais sous la fameuse « tête de rat »

L3 débute avec un pas bien corsé. Puis la suite de longueur reste physique mais plus roulante

Marc sort de la troisième longueur

Après une quatrième longueur à la fois physique et technique et surement la plus exigeante de la voie, nous débouchons sur le « Boulevard », au pied de la fissure caractéristique de la voie

L5: on remonte la fissure en 5c

L’escalade est bien physique et la voie soutenue

Vue sur mer

La 6ème longueur ne nous fait pas de cadeau, avec son petit bombé déversant à franchir… 6a+. Marc sort tant bien que mal de ce « mauvais » pas!

A ce niveau là, les difficultés se calment mais la voie n’est pas terminée. Nous continuons par une longueur en 5, puis par un ressaut court mais surprenant et arrivons sur le Parc à moutons. De là, nous finissons par une jolie longueur en 5a bien équipée.

Nous avons mis 4h pour la voie, quelques friends moyens peuvent être utiles. Une voie qui m’a beaucoup plu, à refaire !