Nouvelle aventure pour Stéphane et moi aujourd’hui. On part grimper la mystérieuse arête des Calanques, cachée sur les hauteurs de la Colmiane, entre Tinée et Vésubie.

Il s’agit d’une course d’arêtes sur roche calcaire avec de nombreuses montées-descentes, d’où son nom « Mounta Cala » donné par les ouvreurs Christophe Froidfond et Sébastien Gille.

Pour éviter les fortes chaleurs, nous partons de bonne heure. Après 40 min de marche, nous arrivons au secteur d’escalade des Calanques que nous contournons.

Les premiers ressauts de la voie commencent juste en contre bas derrière nous.

Mais aujourd’hui nous attaquons par ce beau et long 6a. La voie est partiellement équipée de pitons et quelques goujons. Il faut prévoir un bon jeu de « friends » et surtout grimper précautionneusement… le rocher est loin d’être bon et demande la plus grande vigilance

Stéphane sort de la longueur en 6a, bien éprouvante…

Quelques longueurs de transition: escalade moins technique certes, mais rien n’est laissé au hasard. Pose de pieds précise et chercher de bonnes prises de main dans ce rocher parfois délité. Ce n’est pas un terrain où l’on court !

Avant de descendre en rappel, on observe la suite de la voie, en face de nous. On se demande bien où sont les prises dans ce pilier bien raide …

Nous y sommes: la fameuse longueur en dalle sculptée, côtée 5c… magnifique ! Attention tout de même, cette longueur est bien engagée!

Stéphane récupère les coinceurs posés dans cette grande longueur

La suite de l’arête est toujours très esthétique même si l’on reste méfiant quant à la qualité du rocher

Du sommet, un rappel nous mène au pied du dernier ressaut. Puis nous descendons à pieds. Bravo Stéphane pour cette aventure atypique et pas toujours très commode !